Rachel-Flore Pardo

Avocate à la Cour

Rachel-Flore Pardo a rejoint le cabinet en 2019. Elle intervient principalement dans les affaires pénales et les contentieux des affaires.

Elle a développé une expertise reconnue en matière de cyberviolences, et particulièrement de cyberviolences sexistes et sexuelles.

En 2020, Rachel-Flore Pardo a co-fondé l’association Stop Fisha qui a pour objet la lutte contre le cybersexisme. Elle est également co-autrice du livre Combattre Le Cybersexisme, le premier ouvrage français consacré au cybersexisme.

Avant de rejoindre le cabinet, Rachel-Flore Pardo a travaillé au sein des cabinets ministériels de Jacques Mézard et Julien Denormandie au Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Elle est aussi riche d’une expérience au sein de la 31ème chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris, et d’un passage dans l’équipe de contentieux commercial du cabinet anglo-saxon DLA Piper.

Entre 2015 et 2016, elle fut membre du comité de direction de la maison Mauboussin. 

 

 

Expertises

Droit pénal
Contentieux des affaires

Formation

Columbia University, Sciences Po et la Sorbonne, Master 2 Global business law and governance
Sciences Po Paris, Ecole de Droit, Master Droit économique
University of Warwick, Warwick Business School, Bachelor of Science in Management

Langues

Français
Anglais

Publications

Combattre Le Cybersexisme, Editions Leduc, disponible ici.

Tribune – En finir avec l’épreuve du dépôt de plainte, signée par 100 avocats et parue dans le JDD le 10/10/21.

Presse

Visionnez l’épisode de la série-documentaire « Revenge » dédié aux actions de Rachel-Flore Pardo sur France TV Slash

Rachel-Flore Pardo était l’invitée de l’émission C ce soir sur France 5 le 27/10/21.

Le Figaro – Entretien : « Dès le dépôt de plainte, les victimes devraient pouvoir être assistées d’un avocat »

Konbini – Entretien : « Après #DoublePeine, deux avocates se battent pour faire changer la loi »

Le Monde – « Harcèlement sexuel : avec le confinement, le retour en force des comptes « fisha » sur les réseaux sociaux »

Libération – « Revenge porn : durant le confinement, le cyberharcèlement se répand »

VICE – « Quand le revenge porn s’adapte au confinement »